Le travail par l’écoute

Ecoute les pièces du prochain concert du 03/2024:

  • Lili BOULANGER (1893-1918), D’un matin de printemps (1917-18). Pour violon, violoncelle ou flûte et piano ou orchestre (Orchestration François BRANCIARD en 2008)

    Cette œuvre charme par son caractère frais et joyeux.

    « D’un matin de printemps est dans l’ensemble un Scherzo à la verve primesautière, à l’orchestration aérée et transparente, mais on y voit surgir au milieu une gradation d’orchestre véhémente qui révèle la douleur sous-jacente à cette sérénité si précaire. »

    On peut aussi lui trouver des accents plus debussystes que le reste de son œuvre.

    « Construite sur un air de danse joyeux à trois temps, introduit par des flûtes au-dessus d’un ostinato (répétition obstinée d’une formule rythmique, mélodique ou harmonique) de cordes, légèrement articulé, c’est une expression radieuse, presque impressionniste de la joie de la nature. »
  • Ida GOTKOVSKY (1933- ), Le poème du feu (1978)

    Depuis le commencement de l’homme, le Feu a été particulièrement vénéré. Légendes sur son l’origine abonde, chacune lui conférant un caractère sacré ; Fabrication de légendes du Feu, un lien entre la Créature et son Créateur.

    Ainsi la Tradition celtique nous apporte un mythe proche de celui de Zarathoustra : Cérémonies annonçant la nouvelle année, les hommes voudraient deux foyers. Le la première, qui avait été surveillée et honorée toute l’année, s’achève tandis que la seconde, selon le mémorial et la magie, composé des deux éléments célestes et terrestres, a donné naissance à au nouveau Feu.

    Quand Les deux fourneaux incandescents flambaient dans toute leur splendeur, village, hommes, troupeaux et troupeaux, dans une longue procession passée entre les deux feux : Les deux mouvements du poème. Tout le monde se réjouissait d’avoir maîtrisé ce don divin.

    Ceci a inspiré le compositeur. « Poème de Feu » est un original pour le Great Harmony Orchestra. Il est donc composé de deux mouvements.

    • Le deuxième mouvement – Prestissimo – être au cœur de l’accomplissement humain, c’est un pouvoir de révélation, une impétueuse qui élève l’homme au niveau du démiurge (divinité archangélique, têtue, irascible, « émanée du vrai Dieu ») et qui achève dans l’apothéose du Feu et, de cette façon, exauçant le vœu de Prométhée (Dans la mythologie grecque, Prométhée est un Titan. Figure héritée du « transmetteur du feu », Prométhée est surtout connu pour avoir dérobé le feu sacré de l’Olympe pour en faire don aux humains.
  • Françoise HARDY, Medley (La vie en rose, Hymne à l’amour)

  • Georges BIZET () mais grace à L’Arlésienne Suite N°2 ! (arrang. CESARINI)